À L’ORIGINE : LE JARDIN DES LANGUES AYRAVADY

Sopkphal NGO-SISOWATH est franco-cambodgien. Il a décidé en 2006, alors qu’il vivait depuis une vingtaine d’années à Paris, de rentrer dans son pays d’origine et de contribuer à son essor en y construisant une école de langue française. Pour réaliser cet objectif, il rassemble 15 000€ et rentre au Cambodge en février 2008 pour construire à Kep la Maison des Professeurs non loin du terrain de l’école. En parallèle, il mobilise simultanément en France et sur place, au Cambodge une équipe compétente pour réaliser son projet.

POURQUOI UNE ÉCOLE DE LANGUE À KEP ?

La France et le Cambodge sont deux pays unis par leur histoire. Même après la fin du protectorat français, ces deux pays ont conservé des liens très forts tant au niveau culturel, que commercial et diplomatique. Aujourd’hui encore, le français tient une grande place dans la vie des Cambodgiens, au sein des administrations, des universités, des médias, de la santé… 

Le Jardin des langues Ayravady à Kep a été fondé pour permettre aux enfants et jeunes adultes d’accéder à l’apprentissage du français et de l’anglais. Ces deux langues sont très demandés dans la vie professionnelle au Cambodge dans le secteur du tourisme qui se développe dans toute la région, mais également dans le cadre des études supérieures à Phnom Penh.

NAISSANCE D’ENSEIGNEMENT SOLIDAIRE 

L’association Enseignement Solidaire a été créée en 2013 pour venir en aide aux enfants défavorisés du Cambodge et plus particulièrement pour soutenir le Jardin des langues Ayravady créé par Sopkphal NGO-SISOWATH. Enseignement Solidaire souhaite aider les jeunes khmers à accéder à la meilleure formation possible pour une professionnalisation rapide.